Le coronavirus est là pour rester

D’où l’urgence des investissements à réaliser pour augmenter rapidement la capacité des hôpitaux sur les plans humains et techniques… Aussi, il l’a lieu de renforcer les tests et la recherche des contacts. La capacité d’accueil des structures sanitaires est notre principale préoccupation. Les responsables doivent être en ordre de bataille pour mobiliser tous les moyens pour augmenter le nombre de lits des hôpitaux et renforcer les tests. Les comportements individuels devraient également intégrer les mesures de précaution sur le long terme (hygiène, masques, distanciation sociale…), afin de limiter les risques. L’autorité locale doit surveiller scrupuleusement le port obligatoire du masque avec application des mesures coercitives prévues à cet effet. Les outils de vigilance et de veille virologique doivent être déployées.


Le confinement (qui nous coûte plus d’un milliard de DH par jour) doit être abandonné au profit de l’ouverture des écoles, des usines, des hôtels… On est parti pour deux ou trois années de cohabitation avec le virus, on va donc devoir apprendre à vivre avec lui.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *